Vol Pas Cher: Jusqu -79% - Comparez les Vols Pas Chers

10 conseils pour que les devoirs ne soient plus une corvée.(1)


Enfants, Famille / Monday, November 27th, 2017

Chez vous,

le temps des devoirs,

c’est la corvée ou un moment de plaisir et de partage ?

 Quelle attitude avez-vous ?

Etes-vous le parent qui critique les devoirs à la maison ?

Ou êtes-vous celui  exige toujours plus et ajoute parfois des exercices ?

Ou encore celui qui refait la leçon avec une autre méthode ?

A moins que tout se passe bien ?

Attention , les 3 premiers comportements peuvent nuire à la motivation et donc aux progrès de votre enfant.

– Critiquer les devoirs revient à nier leur utilité ; cela va décourager votre enfant dans ses  efforts d’apprentissage, de révision et il ne mettra pas la meilleure volonté du monde; Attention, conflit en vue ! .

– Rajouter systématiquement  des exercices ajoute une pression qui peut faire un jour craquer votre enfant ou entrainer des crises.

La réussite scolaire de votre enfant ne se joue pas sur la quantité de travail à faire à la maison. Mieux vaut faire moins et avoir correctement assimilé les leçons à apprendre, que faire beaucoup en n’ayant pas tout compris ; l’enfant finit son travail avec un certain malaise car tout n’est pas clair et il en a plein la tête !

– Refaire la leçon à la place du professeur avec une méthode soit disant plus efficace,  crée aux yeux de votre enfant, un conflit de loyautés (professeur / ses parents) qui le met, à coup sûr, en difficulté, ajoute Philippe Meirieu, grand spécialiste de la pédagogie et  Professeur des universités en Sciences de l’ éducation. ‘’ Quoi qu’il en soit, le respect du rôle de chacun est indispensable. ‘’.   

10 règles de base pour que les devoirs se passent le mieux possible.

Règle 1 :   respectez les besoins de l’enfant-élève

L’enfant qui apprend a d’abord besoin de :

– se sentir en sécurité

– d’être dans un environnement propice à l’apprentissage,

– d’être entouré mais pas forcément assisté.

Règle 2 : partez sur de bonnes bases en instaurant un rituel

Pour le rituel des devoirs, définissez avec votre enfant le ‘’qqqcc’’ :

– (Q) Quel lieu ? Où faire paisiblement et avec confiance les devoirs ? Où sans distraction ?

– (Q) Quand ? A quelle heure ?

– (Q) Qui ? Avec qui ?

– (C ) Combien de temps pour chaque travail ? Combien de temps la pause ?

– ( C  ) Comment …procéder ensemble ?  Proposez-lui un mini-contrat de concentration :  je te donne 20 minutes pour faire cet exercice. Après , je viens faire le point avec toi. Si c’est terminé, on fait une petite pause. Sinon, je te redonne 10 minutes.

Cette rigueur favorise la structure des apprentissages, fixe un cadre qui facilite ce temps des devoirs.

Vous pouvez lui poser ces questions afin qu’il vous dise dans quelle conditions il souhaite faire ses devoirs . Ayez en tête que ses conditions idéales ne sont pas forcément les vôtres !

Exemple :

– vous êtes plus concentré dans le silence mais lui préfère un fond musical.

– Vous avez besoin d’être seul pour vous concentrer ? Il n’arrive à travailler que dans la cuisine, en votre présence !

–  Vous préférez qu’il fasse ses devoirs de suite en rentrant de l’école ; lui, il préfère faire ses devoirs après avoir joué !

Règle 3 : soyez présent , discrètement

Un règle en or : ne pas faire les devoirs à la place de votre enfant, mais être présent et disponible pour lui offrir un cadre sécurisant.

Soyez présent sans être toujours à ses côtés car il risque de penser que vous êtes à sa disposition.

Soyez donc présent :

– pour impulser ce temps de travail : donner le départ !

– pour regarder ensemble la liste des exercices à faire et s’organiser,

– pour rythmer le temps ( pour chaque travail, pour des éventuels temps de pause…),

– pour superviser ce temps de devoirs car votre enfant ne sait pas le faire seul au début.

– pour valider son travail : « Vous devez garder à l’esprit qu’il s’agit d’un accompagnement vers une prise d’autonomie de l’enfant », insiste Brigitte Prot, psychopédagogue.

– pour l’aider : vaquez à vos occupations en lui précisant que vous êtes là s’il a besoin d’aide.

Règle n°4 : ne faites jamais ses devoirs à sa place.

Les professeurs vont très vite s’en apercevoir et vous risquez de mettre votre enfant dans une situation très inconfortable en fonction de la réaction du professeur.

Il ne saura pas refaire en classe ; vous ne lui rendez pas service car il n’a peut-être pas bien compris telle ou telle règle.

Ne donnez pas les réponses mais aidez-le dans son raisonnement ( Qu’est-ce que tu dois faire pour diviser ce nombre par 4 ? Que dois –tu regarder pour accorder ce mot ? Quel outil dois-tu utiliser pour revoir tes conjugaisons ?… )

Il est préférable de mettre un mot dans le cahier de liaison pour indiquer que votre enfant n’a pas réussi à faire tel devoirs pour telle raison, que de dissimiler toute difficulté ou impossibilité de faire les devoirs..

  – Règle n° 5 : ne le stressez pas  !

en le contrôlant et en le réprimant en permanence.

– Montrez-lui que vous vous intéressez à ce qu’il fait : les devoirs ne doivent pas être un moment de tension mais plutôt de partage.

– Donnez à votre enfant le temps de faire le point sur ses connaissances.

– Prenez le temps de lui réexpliquer ce qu’il n’a pas compris.

Se tromper aide à progresser. La réussite se construit à partir d’essais et d’erreurs.

« Si vous commencez à vous énerver, mettez-vous en retrait, quitte à ce que le devoir ne soit pas fait immédiatement », conseille le psychopédagogue Alain Sotto.
Le plus important  : éviter le blocage scolaire et relationnel. « Sinon, l’enfant risque d’assimiler l’équation : devoirs = parent pas content = je suis nul = je ne vais plus être aimé. » précise Alain Sotto.

– Règles n° 6,7,8,9,10 :

Je vous donne RDV samedi prochain ! Inscrivez-vous à ma newsletter pour recevoir ma chronique.

Votre mission…si vous l’acceptez !

En attendant vendredi prochain :

– Dites-moi comment se passe les devoirs à la maison ?

– Pensez-vous qu’ils sont utiles ?

– Quelles sont vos astuces pour que cela se passe le mieux possible ?

Si vous avez aimé cet article, s’il vous parait utile :

– cliquez sur l’icone j’aime de facebook en haut ou en bas de cet article.

– transmettez-le à vos connaissances,

Merci d’avance de contribuer à faire vivre ce site.