Vol Pas Cher: Jusqu -79% - Comparez les Vols Pas Chers

5 autres conseils pour que les devoirs ne soient plus une corvées (2)


Enfants, Famille / Monday, November 27th, 2017

Alors, depuis mon précédent article, avez-vous pu revoir votre façon de faire les devoirs avec vos enfants, si cela n’allait pas bien auparavant ? Bilan ?

Maintenant, voici la suite pour les plus assidus !

Règle n°6: respectez les temps de concentration de votre enfant

Le temps maximal de concentration de votre enfant s’accroit avec l’âge :

– 15’  vers 3/4 ans,

– 20’ vers 5 ans,

– 30’ vers 7 ans,

– 40 à 45 ‘ à l’âge de dix ans.

Au delà, la concentration de votre enfant et donc son efficacité fléchissent. Un enfant fatigué n’écoutera plus et éprouvera le besoin de bouger ou de laisser vagabonder son esprit. Pensez à faire des pauses.

Règle n°7: faites des pauses.

Brigitte Prot, psychopédagogue, conseille un moment de pause après le retour de l’école. « Avant 13 ans, trois quarts d’heure au moins sont nécessaires à l’enfant pour vivre la transition et quitter tout à fait l’univers scolaire afin d’entrer dans celui de la vie domestique. » Goûter, jeu, sport…

Le but :

– se changer les idées,

– se requinquer en énergie,

– souffler, décompresser.

Pendant les devoirs, si une pause s’impose, proposez-lui des activités qui alors lui permettront de recharger les batteries : aller boire un coup, prendre un petit encas, ranger, aller prendre un peu l’air, se relaxer, fermer les yeux, lui faire un petit massage, jouer de la musique, lui proposer un petit exercice d’étirement, de respiration …

La règle d’or : calme exigé pour éviter que le retour au travail ne soit trop pénible.

Règle n°8 : utilisez le jeu

Dans un de mes précédents article, je vous avais conseillé un site pour revoir le calcul mentalen jouant ;

Si vous connaissez des sites ludiques, faites-en moi part dans la rubrique commentaire !

Des supports ludiques permettent d’apprendre sans avoir l’impression de travailler et de faire ses devoirs.

Si besoin, demandez à l’enseignant de vous conseiller  des jeux…quitte à les fabriquer avec votre enfant.

Règle n°9: donner du sens 

On aime apprendre dès lors que l’on sait pourquoi et comment apprendre, souligne le psychopédagogue, Alain Sotto.

Essayez donc de donner du sens aux devoirs de votre enfant en les rattachant à  son quotidien, à celui de sa famille, à ses activités privilégiées, à ce qu’il souhaite faire plus tard …

Si en plus, vous pouvez mettre en pratique , c’est le TOP !

Règle n°10: préservez-vous 

En aucun cas, ne laissez les devoirs détériorer l’ambiance à la maison.

Le soir, le seul moment de la journée où l’on se retrouve en famille, doit être si possible un moment de bien-être et de partage, et d’entraide si nécessaire.

—–

Comment gérer une crise ?

Certains soirs, les devoirs tournent à la crise. Dans ce cas,  STOP ! FAITES UNE PAUSE ! En effet, l’émotionnel et l’intellect fonctionnent rarement efficacement ensemble ! Laissez dégonfler la cocotte-minute et revenez ensuite.

De plus :

– les liens affectifs parents-enfants,

– les attentes démesurées de certains parents,

– le vécu des parents avec l’école  (revivre votre propre scolarité à travers celle de votre enfant-écolier) ,

– la culpabilité de votre enfant ne vous satisfaisant pas,

sont parfois tels qu’ils ne permettent pas toujours à chacun de prendre la distance suffisante pour bien vivre cet temps de travail ensemble.

Si chaque soir c’est la crise :

– consulter un coach,

– passer le relais à un autre adulte, à la fratrie, ou à un étudiant,

– un professeur particulier.

L’enfant aura l’occasion de parler de ses difficultés sans craindre d’énerver ni de décevoir ses parents. Un enfant peut tout simplement refuser de faire ses devoirs, ou les faire au ralenti par peur de décevoir ses parents et de les voir s’énerver !

——-

Mini coaching

  • Souvenez-vous de cette règle fondamentale : pour que votre enfant apprenne, il a besoin  :

– d’un environnement propice au travail,

– de se sentir en sécurité,

– d’être entouré mais pas assisté.

  • Je rajouterai une phrase du psychopédagogue, Alain Sotto : ‘’on aime apprendre dès lors que l’on sait pourquoi et comment apprendre.’’  Bientôt, je vous proposerai une chronique sur ‘’comment apprendre ? ‘’ en fonction de l’exercice que l’enfant a à faire.
  • Maintenant, y a plus qu’à … ! Pensez à me laisser des retours dans la rubrique commentaire de cet article.
  • Vous avez aimé ? Cliquez sur l’icone ‘’j’aime ‘’ de facebook, en haut et bas de cet article, pour me le dire ! Vous pouvez même aller sur ma page professionnelle de facebook ‘’Réussir en famille’’, et vous y inscrire.
  • Si cet article peut être utile à une personne de votre entourage, transmettez-lui.