Test avis Sennheiser HD 560S, casque de studio pour débutants et intermédiaires avec un bon rapport prix-performance

Sennheiser HD 560S, casque de studio pour débutants et intermédiaires avec un bon rapport prix-performance

NOTRE AVIS EN BREF

Les Sennheiser HD 560S offrent une écoute homogène et analytique, il leur manque juste une once supplémentaire d’énergie et de plaisir.

POUR

Présentation expansive et détaillée
Design confortable
Construction et finition solides

CONTRE

Battu pour sa verve et son énergie

SCORES

Son 4/5
Confort 5 /5
Construction 5 /5

Voir le prix sur Amazon

Sennheiser HD 560S
Sennheiser HD 560S

Avec la série HD, Sennheiser a prouvé à plusieurs reprises qu’ils peuvent développer et fabriquer de bons à très bons casques de studio à un prix raisonnable. Jusqu’à présent, nous nous sommes principalement concentrés sur les casques de la série HD 600, mais avec le Sennheiser HD 560S, Sennheiser dispose depuis fin 2020 d’un autre casque dans sa gamme qui semble convenir à l’enregistrement à domicile et aux semi-professionnels. Par conséquent, nous avons examiné de plus près le message publicitaire “acoustique linéaire et haute précision à un prix abordable.”

Dans les cercles de la haute fidélité, tout produit qui se targue d’avoir été “conçu pour l’amateur d’audio analytique” mais dont le prix est inférieur à 200 euros (200 $) se révélera probablement soit d’une valeur exceptionnelle, soit une énorme déception. Alors, Sennheiser a-t-il trouvé un riche filon d’or avec le HD 560S, ou est-il sur le point de nous faire mordre la poussière ?

Vue d’ensemble – Sennheiser HD 560S

Avec sa conception ouverte, le Sennheiser HD 560S est adapté au mixage et au mastering. Pour la zone d’enregistrement, il émettra probablement trop de son vers l’extérieur, de sorte que des microphones placés à proximité et armés enregistreront la restitution donnée à l’oreille. Mais avant d’en venir au son, voici quelques mots sur la construction, les matériaux utilisés et la qualité.

Le HD 560S est moderne et, contrairement à la série 600, présente des formes nettement plus courbes. Par rapport à de nombreux autres casques de studio, la construction de l’arceau n’est pas plus ou moins droite dans les oreillettes, mais effectue au préalable deux courbes opposées de 45 degrés.

Il est possible de l’incliner vers l’avant et vers l’arrière. Le pavillon lui-même peut également être facilement ajusté verticalement afin que le casque s’adapte bien à la forme de votre tête. Avec beaucoup de pression, il se pose sur la tête. Le poids modéré de 240 g est presque négligeable.

Pour moi, cependant, les écouteurs ne sont pas adaptés. Ma tête n’est pas conçue pour le Sennheiser HD 560S. Le réglage latéral de la taille, avec lequel les côtés extérieurs peuvent être allongés de 5,5 cm chacun, ne change rien. En revanche, avec mes collègues du studio, c’est différent. Néanmoins, ils certifient que le HD 560S est très confortable à porter. Dans ce cas, l’expérimentation personnelle semble être essentielle.

Construction

Sous le capot, le tout nouveau haut-parleur 120 ohms de Sennheiser, doté d’un diaphragme spécial en polymère et d’un aimant à haute résistance, vise à reproduire les basses profondes et les aigus avec clarté et contrôle.

Sennheiser affirme que l’alignement angulaire du haut-parleur Ergonomic Acoustic Refinement (EAR) recrée la position d’écoute triangulaire optimale que l’on trouve dans les enceintes hi-fi et les studios d’enregistrement haut de gamme.

Bien qu’il s’agisse d’un casque à dos ouvert et qu’il soit susceptible de laisser échapper le son par sa conception, les Sennheiser laissent échapper le son beaucoup moins fort que le Grado SR325X .

Le HD 560S est principalement fait de plastique ; le métal n’est utilisé qu’à quelques endroits. Dans l’ensemble, le casque semble être construit de manière robuste, de sorte que rien ne s’oppose à son utilisation en studio et à la maison. Une différence haptique claire par rapport au HD 600S ou HD 660S est présente. L’intérieur des oreillettes est doublé de velours, qui repose confortablement et en douceur sur les oreilles – aucun problème, même pour les longues sessions d’écoute.

Sennheiser HD 560S
Sennheiser HD 560S

Le câble du HD 560S est interchangeable, ce qui souligne l’approche professionnelle de ce casque. Cependant, le câble fourni, d’une longueur de 3 m et verrouillé au casque par un bouchon à vis, ne semble pas être de la meilleure qualité. Le câble se termine par une prise jack de 6,3 mm. Un court câble adaptateur pour jack 3,5 mm est une bonne alternative à la fiche adaptatrice, par ailleurs typique.

Pour le reste, l’emballage du HD 560S ne contient qu’une brochure contenant les consignes de sécurité. Un sac de transport ou même une boîte de rangement ne sont pas inclus, ce qui est dommage.

Les données techniques que j’ai reprises du site Web de Sennheiser ressemblent à ceci : Le fabricant spécifie la gamme de fréquences de 6 Hz à 38 kHz, avec une pression acoustique maximale de 110 dB. Le facteur de distorsion est <0,05% (1 kHz / 90 dB SPL), l’impédance est comparativement élevée à 120 ohms. Avec le Sennheiser HD 560S, Sennheiser résiste à la tendance qui consiste à donner aux casques l’impédance la plus faible possible. Ils jouent également plus fort sur les appareils mobiles car l’impédance est spécifiée à 120 ohms. Le HD 560S est conçu comme un casque supra-auriculaire ouvert et dynamique.

Étant donné que le HD 560S, dont le prix actuel est de 196 €, est principalement destiné aux débutants ambitieux, voici une classification de base des différents types de casques, à partir de son test comparatif de casques de studio :

Les casques ouverts n’ont pas d’isolation des ondes sonores à l’extérieur, donc tout pénètre à l’extérieur sans être atténué. L’avantage est que le son est extrêmement aéré et libre, et qu’une excellente spatialité peut être transmise. Toutefois, ces écouteurs ne conviennent que pour le mixage ou le mastering à la table de mixage. Il ne convient pas comme écoute de contrôle pour les musiciens, car le son émergent est trop clairement capté par les microphones.

Sennheiser HD 560S
Sennheiser HD 560S

En revanche, dans la salle de contrôle, il est avantageux de pouvoir encore discuter avec l’auditeur. En revanche, les bruits extérieurs indésirables pénètrent à nouveau dans l’auditeur (lorsque les musiciens discutent entre eux, etc.). D’un point de vue acoustique, les casques ouverts sont plus faciles à contrôler que les casques fermés, car vous devez lutter contre moins de réflexions provenant des coquilles. En outre, la gamme de basses a tendance à être plutôt mince avec les types ouverts, et vous ne transpirez pas autant autour de vos oreilles lorsque vous les portez pendant de longues périodes, car l’air chaud peut s’échapper sans entrave.

Les casques fermés sont parfaitement adaptés au studio, car le son ne s’échappe que très modérément vers l’extérieur et ne constitue donc pas un problème majeur pour les enregistrements avec microphones. Vous pouvez les rendre relativement forts en situation d’enregistrement, ce que les musiciens de rock apprécient. La gamme de basses est généralement puissante, avec des casques bon marché de ce type cela conduit souvent à de la boue et de la vase.

Pour le monitoring dans le domaine du live et des DJ, ce type est le seul choix judicieux car un écouteur fermé permet non seulement aux bruits de pénétrer peu de l’intérieur vers l’extérieur, mais isole aussi judicieusement dans le sens inverse. L’inconvénient est l’accumulation de chaleur autour des oreilles (du moins avec les types circumaural), et certains n’aiment pas l’effet “plein les oreilles” car les casques fermés ont généralement un son très direct et peu réservé.

Le casque SEMI-OPEN essaie de combiner les deux méthodes de construction à son avantage : Plus de basses que le type ouvert, mais une structure panoramique plus convaincante par rapport au système fermé. De plus, en raison de l’isolation plus restreinte, vous pouvez encore parler dans une certaine mesure avec l’auditeur. Cependant, ils ne conviennent que dans une certaine mesure en tant qu’auditeurs de contrôle pour les musiciens (du moins avec les microphones ouverts), car de nombreux sons pénètrent encore à l’extérieur.

Son

Pendant le test, le Sennheiser HD 560S a dû s’habituer à différentes sources de signaux, notamment la sortie casque d’une carte RME HDSP et d’une console Mackie 1604, un SPL Phonitor Mini et un iPhone SE.

La première impression donne de l’espoir car les écouteurs Sennheiser jouent détendus et lâches de face et laissent une impression très spatiale. Comme on peut s’y attendre d’un casque ouvert. La gamme de basses est joliment tendue et avec une base appropriée, très bien pour un casque dans la gamme de prix de 200 euros. Dans une comparaison directe avec le AKG K812 Pro, les basses ne sont pas assez précises, mais le prix n’est pas surprenant.

Le milieu de gamme est affiché bien différencié, mais avec des instruments proches de la fréquence, il est parfois difficile pour le HD 560S de les séparer joliment et de les afficher de manière appropriée. Cependant, la richesse de détails nécessaire est disponible, de sorte que vous pouvez entendre beaucoup d’informations acoustiques de fond dans les productions classiques, par exemple, que certains autres casques ne peuvent pas afficher aussi bien.

Le HD 560S peut briller dans les plages de fréquences plus élevées. Cependant, les sons S trop aigus sont implacablement mis à nu, le Sennheiser ne mâche pas ses mots (ou devant les oreillettes).

Je trouve la gradation de la profondeur bonne, le champ stéréo très bon. Donc si vous positionnez des instruments et des voix sur une large scène stéréo, le HD 560S le fait très bien, et vous pouvez suivre les positions individuelles acoustiquement.

Comme prévu, le rayonnement du son vers l’extérieur de la perception des événements sonores externes est assez important, c’est-à-dire que le casque n’est pas adapté à l’enregistrement.

Voir le prix sur Amazon

CONCLUSION

Avec le Sennheiser HD 560S, Sennheiser a développé un bon casque pour une utilisation en studio et pour profiter de la musique à la maison. Le son est bon à très bon, la qualité est bonne. En tant que casque ouvert, le HD 560S est recommandé pour le mixage et le mastering, mais il émet trop de son vers l’extérieur pour l’enregistrement.

En conclusion, on peut dire qu’en raison de la réponse en fréquence presque linéaire, les débutants et les intermédiaires peuvent utiliser le HD 560S pour apporter de bons écouteurs dans le studio, qui sont très bons pour découvrir des montages de mixage incorrects. De plus, le rapport prix-performance est très bon.

Voir aussi

Vous aimez ce blog ? Abonnez vous aux notifications pour recevoir les nouvelles publications !

Manh Tran

BonjourMerci de votre visite.L'équipe éditoriale de Manh Tran Blog est composée de passionnés de Technologie , Marketing, Réseaux sociaux . Chacun d'entre nous est spécialisé dans un domaine spécifique (de la photographie à la réalité virtuelle) . Si vous avez des questions sur ce blog , contactez nous sans hésitation via nos chaines socialesManh Tran Blog reçois une petite commission sur les liens d'affiliation de cet article, sans frais supplémentaires pour nos lecteurs.Bonne journée

Leave a Reply