Test Avis Skullcandy Indy Fuel doté de nombreuses fonctionnalités mais encore des faiblesses

Partagez ce site avec vos amis Merci

Skullcandy Indy Fuel doté de nombreuses fonctionnalités mais encore des faiblesses

Indy Fuel, les écouteurs intra-auriculaires filaires de Skullcandy, diffusent de la musique puissante et riche en basses et sont équipés d’un mode ambiant, de réglages EQ pour la musique, les podcasts et les films, et d’une connexion à une application.

Un ajustement robuste, ainsi qu’une certification IP55 résistante à la sueur, à l’eau et à la poussière font également de ces écouteurs un outil idéal pour une utilisation sportive.

Skullcandy a doté le Skullcandy Indy Fuel de nombreuses fonctionnalités par rapport à l’Indy avec la recharge sans fil, la recharge rapide, une plus grande autonomie, le mode transparence, l’usage unique, la connexion à l’appli, une tenue plus ferme et un meilleur son. En termes de son, cependant, il y a encore des faiblesses.

Test Avis Skullcandy Indy Fuel
Test Avis Skullcandy Indy Fuel

Pour

Design agréable
Tuile
Bluetooth 5
IP55
Embouts

Contre

Aigus et médiums pas assez présents
Prix assez élevé
Application SkullCandy inutilisable

Avec les écouteurs intra-auriculaires sans fil Skullcandy Indy Fuel, Skullcandy a amélioré les Indy (test) de l’année dernière.

Ils proposent un étui de charge avec recharge sans fil et une autonomie nettement supérieure à celle de leur prédécesseur.

Les Indy Fuel disposent également d’une fonction de charge rapide. En dehors de ces changements, le nouveau modèle devrait également avoir un meilleur son.

Les écouteurs peuvent être utilisés individuellement et connectés à l’application Skullcandy. Ceci est à nouveau associé à la certification IP55 afin que la pluie et la sueur ne puissent pas endommager les écouteurs.

En plus des écouteurs et de l’étui de recharge sans fil, le Skullcandy Indy Fuel est livré avec un câble de recharge court USB-A vers USB-C, trois embouts en silicone et deux ailes d’oreille.

Les ailes d’oreille et les embouts en silicone sont là encore conçus séparément, de sorte que les deux peuvent être adaptés à vos propres besoins indépendamment l’un de l’autre.

L’étui de recharge Skullcandy Indy Fuel offre une recharge sans fil et est également plus distinctif que l’Indy. Avec des dimensions de 62,7 × 55,3 × 27,6 mm (L × H × P), il n’est pas non plus aussi petit que certains de ses concurrents, mais il peut tout de même être transporté dans de nombreuses poches.

À titre de comparaison, l’étui de chargement des AirPods d’Apple (test) mesure 53,5 × 44,3 × 21,3 mm, il est donc sensiblement plus petit dans toutes les dimensions.

En raison de sa forme ronde, l’étui de chargement d’Indy Fuel ne tient pas sur le côté étroit. Il ne peut donc être posé qu’avec un couvercle ouvert qui se ferme. Le port USB-C est situé sur le côté étroit et est donc accessible à tout moment. La zone avec la bobine pour la charge sans fil est marquée d’un éclair sur le dessous de l’étui de charge.

Les écouteurs peuvent être facilement retirés de l’étui de charge, mais ils restent suffisamment fermes pour ne pas tomber à l’envers.

Batterie

Skullcandy indique que l’autonomie de la batterie des Indy Fuel peut atteindre 6 heures et 24 heures supplémentaires grâce à l’étui de chargement.

La musique a pu être écoutée à un volume moyen pendant 5 h 55 jusqu’à ce que les écouteurs deviennent silencieux lors du test.

S’ils sont rechargés pendant 10 minutes, la fonction de charge rapide leur permet d’écouter de la musique pendant environ deux heures.

De petites LED situées dans l’étui de chargement, sous le rabat, indiquent le niveau de la batterie de l’étui.

L’étui de charge seul pèse 48 g, ce qui, comme les écouteurs, qui pèsent 5,5 g, se situe dans la moyenne normale.

Haut-parleur de 6 mm et réponse en fréquence normale

Comme sur les Indy, les haut-parleurs des Indy Fuel ont un diamètre de 6 mm. L’impédance est maintenant de 32 au lieu de 16 ohms, et le niveau de pression acoustique passe de 95 à 99 puis à 105 dB. La réponse en fréquence est inchangée de 20 Hz à 20 kHz.

L’Indy Fuel a également repris la certification IP55 de son prédécesseur. Elle garantit une protection contre la sueur, la pluie et la poussière – le Skullcandy Indy Fuel n’est pas étanche.

Son

Ces intra-auriculaires ont été réglés pour le plaisir de l’écoute et reproduisent des basses pleines et présentes, tout en offrant une riche gamme de basses. Bien que les basses massives perdent un peu de précision et présentent une légère fadeur, autrement la base des basses semble compacte, ronde et puissante.

Les médiums et les aigus semblent un peu plus réservés, mais ne sont pas surpuissants et sont agréablement clairs. Il est agréable de constater que les hautes fréquences ne sont ni pointues ni dures et qu’elles n’ont pas tendance à exagérer les sibilants.

Le son global est terreux et chaud plutôt que brillant ou froid, mais aussi un peu brumeux. En l’absence de codecs audio de qualité supérieure tels que aptX et le format AAC, ces écouteurs ne vont pas marquer de points supplémentaires ; ils utilisent simplement la norme Bluetooth SBC.

Ce qu’ils offrent en revanche, c’est une approche dynamique, une agilité et un rendement élevé avec des réserves.

Via le sélecteur EQ, il est également possible d’effectuer des réglages du son qui augmentent l’intelligibilité des voix en mode podcast et réduisent la réponse des basses, ce qui se traduit par une image sonore sensiblement plus lumineuse.

Pour les médias riches en action, en revanche, le mode cinéma est destiné à améliorer la gamme des basses et le volume perçu.

L’avantage de ce mode est qu’il est possible de passer directement du mode musique au mode podcast et au mode film en appuyant deux fois sur la surface du casque, puis en la maintenant.

Connectivité

En revanche, aucune amélioration n’est à signaler du côté des codecs audio proposés. Le Skullcandy Indy Fuel ne prend également en charge que le SBC et ni l’AAC ni l’aptX.

Le Bluetooth 5.0 actuel et éprouvé est à nouveau utilisé pour la transmission des données.

Cependant, les écouteurs ne prennent à nouveau pas en charge la fonction Multi-Connect, de sorte qu’un seul appareil peut y être connecté à la fois.

Si un autre smartphone ou une tablette est apparié avec les Skullcandy Indy Fuel, la connexion Bluetooth actuelle doit toujours être terminée en premier – ce n’est qu’ensuite que l’autre appareil final peut se connecter.

Le processus d’appairage commence lorsque les écouteurs sont retirés de l’étui de chargement. Comme pour tous les écouteurs intra auriculaires sans fil actuels, le fait de retirer les écouteurs les active et le fait de les remettre les désactive.

Les nouveaux modèles intègrent également la technologie Tile pour retrouver les objets perdus via Bluetooth, à condition qu’il y ait suffisamment de personnes autour des écouteurs qui ont également activé Bluetooth et Tile.

Une autre amélioration de l’Indy Fuel par rapport à l’Indy est la possibilité d’utiliser les deux écouteurs individuellement.

Avec le Skullcandy Indy, seul l’écouteur droit (maître) pouvait être utilisé individuellement en raison du principe maître-esclave.

Cependant, les deux écouteurs du Skullcandy Indy Fuel se connectent également individuellement au smartphone et peuvent donc aussi être utilisés individuellement.

Test Avis Skullcandy Indy Fuel
Skullcandy Indy Fuel

Alors que le deuxième écouteur est ajouté en le retirant de l’étui de charge, la lecture s’interrompt brièvement lorsqu’un écouteur précédemment connecté est placé dans l’étui de charge, et l’autre est utilisé à nouveau.

Comme l’Indy, le Skullcandy Indy Fuel utilise également un contrôle tactile sur les deux côtés extérieurs des écouteurs.

Cependant, il diffère selon le côté. Sur l’écouteur gauche, vous pouvez revenir en arrière d’une piste si la surface tactile est maintenue pendant deux secondes, tandis que sur le droit, vous pouvez avancer d’une piste. Une simple pression réduit le volume à gauche et augmente le volume à droite.

Un double tapotement sur les deux écouteurs pour lancer ou mettre en pause la lecture est identique. Répondre aux appels (en tapant deux fois) et activer l’assistant vocal du smartphone (en tapant trois fois) sont également accessibles sur les deux.

Les modes d’égaliseur peuvent être changés sur les deux écouteurs en tapant deux fois et en maintenant la pression pendant deux secondes. Une annonce fournit des informations sur le mode d’égaliseur actuel (podcast, film, musique).

Un simple tapotement suivi d’un maintien pendant deux secondes active quant à lui le ” mode ambiant “, souvent aussi appelé mode transparence, dans lequel les bruits ambiants sont transmis aux oreilles de l’utilisateur via les microphones des écouteurs afin de percevoir son environnement dans la circulation, par exemple. L’activation du mode ambiant est confirmée par une annonce, la désactivation par un bref signal sonore.

L’utilisation via les écouteurs est donc complète, mais assez complexe jusqu’à ce que vous l’ayez intériorisée.

Du côté positif, il faut souligner que le Skullcandy Indy Fuel fait rarement des entrées incorrectes malgré le fonctionnement tactile, car les surfaces tactiles n’occupent pas toute la surface extérieure des écouteurs.

Cependant, il y a toujours assez d’espace pour les mettre dans l’oreille ou les fermer sans déclencher par inadvertance le réglage de l’opération. Il est donc plus difficile d’effectuer une saisie correcte.

L’Indy Fuel ne dispose pas d’une fonction permettant de mettre automatiquement en pause (auto-pause) et de reprendre automatiquement la lecture de la musique (auto-play) lorsqu’un écouteur est retiré de l’oreille.

L’application Skullcandy prend en charge les nouveaux Indy Fuel, Indy Evo et Push Ultra. Les autres intra-auriculaires sans fil, comme les Indy de première génération, ne sont toujours pas pris en compte.

Cependant, l’utilisation de l’appli est extrêmement réduite car la seule fonction qu’elle possède actuellement, hormis un guide rapide, est l’activation ou la désactivation du mode ambiant de l’Indy Fuel.

Les modes d’égalisation ne peuvent être ni modifiés ni ajustés – seul le mode actuellement sélectionné est affiché dans l’application.

L’application ne propose pas non plus d’égaliseur indépendant des trois modes. En dehors de cette fonction rudimentaire, elle affiche le firmware Indy Fuel.

Confort

ComputerBase a déclaré que les Skullcandy Indy n’étaient toujours pas adaptés au sport, car ils se placent de manière trop lâche dans l’oreille.

Avec l’Indy Fuel, c’est différent grâce aux ailettes d’oreille plus grandes et meilleures, car elles permettent un meilleur maintien des écouteurs dans l’oreille.

Par conséquent, l’Indy Fuel ne perd pas le confort du port de l’Indy. De plus, le nouveau modèle est relativement peu enfoncé dans le conduit auditif pour ne pas générer de pression perturbatrice.

L’étanchéité vers l’extérieur est néanmoins élevée. L’environnement n’est perçu que de manière très limitée lors de la lecture de musique.

Verdict Faut il acheter Skullcandy Indy Fuel ?

Avec le Indy Fuel, Skullcandy ajoute à sa gamme de produits des écouteurs True-Wireless sportifs et prêts à voyager.

Ils peuvent être rechargés à la vitesse de l’éclair, ce qui est d’autant plus possible que cet ensemble compact d’écouteurs intra auriculaires et son étui de transport prennent en charge des technologies avancées telles que la recharge par induction via Qi.

Si l’on a renoncé aux codecs audio de haute qualité, les trois modes d’égalisation disponibles offrent un large éventail d’applications, couvrant non seulement l’écoute de la musique mais aussi les contenus parlés ainsi que les films d’action et les jeux.

Une extension de l’application, qui comporte peu de fonctionnalités, serait souhaitable. Et malgré l’existence de bruits de fond, le mode ambiant représente une valeur ajoutée utile.